Newsletter

Accueil > Accueil > Le secteur se mobilise pour une autre politique en matière de drogues

Le secteur se mobilise pour une autre politique en matière de drogues


Ce mois de février fut riche en événements questionnant notre législation en matière de drogues légales et illégales.

La journée d’étude « Drugs in Brussels » organisée par la Fedito bruxelloise avait pour objectif de dresser un portrait des dernières tendances et de l’actualité en matière de drogues sur Bruxelles.

L’alcool a fait l’objet d’une attention toute particulière d’Eurotox, lors de la présentation de la situation épidémiologique, rappelant l’impact de notre drogue culturelle sur la santé et la société. Cette journée était également l’opportunité d’interroger les représentants de certains partis politiques sur la place de la question des drogues dans leur programme présent et à venir. Outre un focus sur les salles de consommation à moindre risque et la dépénalisation des drogues illégales, la question de l’alcool et notamment de l’excès de la publicité a également été abordée.

La deuxième édition de la Tournée Minérale, organisée par la Fondation contre le Cancer, a rassemblé près de 105.000 participants. Cette campagne a pour objectif de pointer les effets néfastes d’une consommation modérée quotidienne ou d’une surconsommation d’alcool sur l’organisme. Elle représente surtout une belle opportunité de questionner la place de l’alcool dans notre société, dans nos habitudes sociales et par là, de faire évoluer les mentalités.

Le rapport de l’étude sur la législation en matière d’alcool menée par les universités de Gand et de Liège pointe l’importance de développer une politique intégrée alliant prévention, législation et application. Une série de recommandations est proposée dont la clarification de la loi sur l’âge légal de consommation (sans prioriser la hausse de l’âge légal), l’étiquetage des boissons alcoolisées, l’importance de la sensibilisation de tous (parents, vendeurs, fabricants, etc.) et non uniquement des jeunes et l’accompagnement des autorités locales à la mise en place de stratégie globale.

Le Groupe « Jeunes, alcool et société » , dont Modus Vivendi fait partie, a intégré deux nouvelles fonctionnalités sur son site Internet.

La première invite à signaler au groupe une publicité ou une pratique commerciale « alcool » qui vous interpelle. Permettant ainsi au groupe d’appuyer sa demande de réglementation de la publicité sur un plus large recensement de pratiques commerciales.

La seconde invite les associations, groupements et fédérations à soutenir une ou plusieurs des 8 revendications pour une législation plus claire et plus cohérente en matière d’alcool. Revendications soulignées à juste titre par les politiciens présents lors de la journée « Drugs in Brussels ».

Tout un chacun a un rôle à jouer dans l’évolution des mentalités et de ce fait, des législations en cours. Soutenez les revendications du Groupe « Jeune, alcool et société » Soyons acteur du changement !

Pour Modus Vivendi,
Emilie Walewyns, responsable du projet étudiant"